ART EQUESTRE MARTIAL

 

 

I.
Le Statut Militaire Médiéval du Đại-Việt

 

 

 

 

 

       

       Au regard du Statut Militaire de la Dynastie des (1010-1225) jusqu'à celui Dynastie des TRẦN (1225-1413), nous voyons que le Ðại-Việt possédait une puissante tradition de Cavalerie.
 
       C’était précisément grâce aux troupes de Cavalerie parfaitement entraînées du Ðại-Việt que l'illustre généralissime LÝ-Thường-Kiệt des avaient valeureusement pacifié le Royaume de CHAMPA et battu les armées des SONG, occupant les deux provinces de Guang-Dong et Guang-Xi et qu'avec la vaillance du général Trần-Nhật-Duật, notre illustre général en chef TRẦN-Hưng-Đạo des TRẦN avaient glorieusement brisé les attaques en étau des armées mongoles de Toa-Đô (Sogetu) venant du Royaume de Champa du Sud et de Thoát-Hoan (Toghane), déferlant des terres du Nord, tout comme il avait pu attaquer en harcelant efficacement à travers les batailles victorieuses de Đông-Bộ-Đầu, Chương-Dương, Hàm-Tử, apportant un appui profitable aux forces navales Đại-Việt du Général Trần-Quang-Khải pour vaincre les flottes Mongoles de O-Mã-Nhi (Omar) à la Bataille de Bạch-Đằng restée à jamais célèbre.

Painting of Đại-Việt Cavalry intervening in the pestering of Yuan-Mongol Navy Fleet
during the Invasion of Đại-Việt in 13th century.

(Peinture de Lê Năng Hiền)

 

 

 

A - Statut Militaire Médiéval de la Dynastie des LÝ (1010-1225)

 

       En l'an 1059, l'Empereur Lý-Thánh-Tông (1054-1072), de la Dynastie des LÝ (1010-1225), dont le Nom de Règne fut "Long-Thụy Thái-Bình" (Dragon de la Paix Propice), établit le Statut Militaire du Ðại-Việt :       

       La force militaire des LÝ posséda Huit Enseignes (Quân-hiệu) :
              1. Ngũ-Long ;
              2. Võ-Thắng ;
              3. Long-Ðức ;
              4. Thần-Ðiện ;
              5. Bổng-Thánh ;
              6. Bảo-Thắng ;
              7. Hùng-Lược ;
              8. Vạn-Tiệp.

       Chaque Enseigne (Hiệu) comprit Quatre Registres (Bộ) : Aile Gauche, Aile Droite, Avant-Garde, Arrière-Garde (Tả, Hữu, Tiền, Hậu), composés de Cavalerie et d'Artillerie (utilisant aussi bien des Arcs et Arbalètes que des Pierrières et Catapultes).  

       Ainsi, la force militaire des LÝ se composa de :

      1 - L'Armée Principale (Chính-Binh), composée de 9 Unités (Ðơn-Vị) commandées par 9 Généraux de Circonscriptions.  Chaque Unité (Ðơn-Vị) comprend 100 Sections (Ðội), soit au total 900 Sections de Cavalerie et d'Artillerie utilisant des Catapultes, des Arcs et des Arbalètes.
             2 - L'Armée Cantonnée (Trú-Chiến Binh), composée de troupes stationnées et combattant sur place.
         3 - L'Armée d'Extension (Thác-Chiến Binh), composée de troupes mobiles utilisées dans les attaques et pour étendre les lignes de combat. Les Généraux de cette Armée d'Extension commandèrent tous chacun les 4 Registres (Bộ) : Aile Gauche, Aile Droite, Avant-Garde, Arrière-Garde (Tả, Hữu, Tiền, Hậu), comprenant de la Cavalerie et s'équipant d'armes identiques.
         4 - L'Armée de Garde Alternante (Phiên-Binh), composée de troupes groupées par pays natal, formant des Sections (Ðội) à part entière pour garder à tour de rôle les places fortes et les citadelles.

       Le célèbre statut militaire des LÝ en ce temps-là avait obligé Thái-Diên-Khánh (Cài Yán Qìng - 蔡 筵 磬), le Préfet chinois de Hoạt-Châu (Huo Zhou - 活 州), région limitrophe avec le Ðại-Việt, d’en faire un rapport afin que l'Empereur des SONG, Tống-Thần-Tông ( 真 宗 - Song Zhen Zong, 1068-1085), pût s'en inspirer.

Généralissime LÝ-Thường-Kiệt 
(1019 – 1105)

(Crédit Photo : Musée de l'Arrmée de Hà-Nội)


Généralissime LÝ-Thường-Kiệt 
(1019 – 1105)



南 國 山 河


南 國 山 河 南 帝 居
截 然 定 分 在 天 書
如 何 逆 虜 來 侵 犯
汝 等 行 看 取 敗 虛

                              李常傑
                                       (1019 – 1105)

 

Nam quốc sơn hà


          Nam quốc sơn hà Nam đế cư,
          Tiệt nhiên định phận tại thiên thư.
          Như hà nghịch lỗ lai xâm phạm,
          Nhữ đẳng hành khan thủ bại hư

                       LÝ-Thường-Kiệt
                               (1019–1105)
                                                                      

Les Fleuves et les Monts du Royaume du Sud

Sur les Fleuves et les Monts du Royaume du Sud règne l'Empereur du Sud
Le destin en est ainsi décidé inexorablement par le Livre Céleste
Pourquoi vous livrez-vous à cette invasion illicite ?
Vous allez tous assister inévitablement à votre défaite.


                                                                                                                                                                                                       LÝ-Thường-Kiệt
                                                                              (1019 – 1105)
                                                                            (Traduction : Trịnh-Quang-Thắng)

       Cette force militaire avait permis à l'illustre généralisime LÝ-Thường-Kiệt du Đại-Việt, non seulement de pacifier le Champa et de préserver le Đại-Việt de l’invasion des SONG, mais encore à conquérir les deux grandes provinces méridionales de la Chine, Guang-Xi et Guang-Dong, au XIe siècle.

 

Schéma de la Prise de la Forteresse de Ung-Châu en l'an 1076.

(Photo Crédit : thuvienlichsu.com)


L'illustre Généralissime Đại-Việt Lý-Thường-Kiệt abattit
le 1er Mars 1076 la Forteresse de Ung-Châu
défendue par le loyal vaillant Généralissime Tô-Giám de la Dynastie des SONG.

( Photo Crédit : motthegioi.vn - Quốc-Huy )

 





Loyal Vailliant Generalissimo
Tô-Giám
( 苏 缄 )
( ? – 1076 )

 

 


Schéma de la Bataille décisive su le fleuve Như-Nguyệt (Rivière Cầu)
dans la Guerre entre les SONG et le Đại-Việt (1075-1077).

(Photo Crédit : wikipedia.org - Lưu-Ly)

 

 

 

B - Statut Militaire Médiéval de la Dynastie des TRẦN (1225-1413)

 

 

        L'Empereur Trần-Thái-Tông (1225-1258) établit le Statut Militaitre du Ðại-Việt comme ci-après :

       En l'an 1245, il fit sélectionner les jeunes hommes robustes pour l'Armée, divisés en trois classes : Supérieure, Moyenne et Inférieure.

       En l'an 1246, la cour des TRẦN établit tout d'abord deux sortes d'Armée : il s'agissait de Túc Vệ Binh et Thượng-Đô Túc-Vệ Binh.

       Au mois de Février lunaire de cette année 1246, la cour des Trần fit sélectionner des hommes pour former Túc Vệ Binh comprenant Trois Armées (Tam Quân) :
       1 - Armée d'Appartenance Céleste (Quân Thiên-Thuộc) ;
       2 - Armée de Vertu des Saints (Quân Thánh-Đức) ;
       3 - Armée de Tactique des Dieux (Quân Thần-Sách).
       Chaque Armée comprend Quatre Armées de Défense (Tứ-Vệ-Quân), c'est pourquoi ces Trois Armées (Tam Quân) sont encore appelées :
       - Quatre Armées Célestes (Tứ Thiên-Quân) ;
       - Quatre Armées Saintes (Tứ Thánh-Quân) ;
       - Quatre Armées Divines (Tứ Thần-Quân).

       Au mois de Février lunaire de l'année du Buffle 1247, la cour des Trần fit sélectionner des hommes robustes et connaissant les Arts Martiaux pour remplir le rôle d'Assistants aux Officiers Supérieurs (Thượng-Đô Túc-Vệ).

       La puissance militaire est divisée en Six Voies (Lục Lộ) :
      1. Voie Thiên-Trường (pays natal des Trần, de nos jours Préfecture de Xuân-Trường, appartenant à la Province de Nam-Định)
      2. Voie Long-Hưng
      3. Voie Hồng (de nos jours Hải-Dương)
      4. Voie Khoái (de nos jours Hưng-Yên)
      5. Voie Trường-Yên (de nos jours Ninh-Bình)
      6. Voie Kiến-Xương (de nos jours Thái-Bình)

       Aux deux Voies : "Voie Thiên-Trường" (pays natal des Trần, de nos jours Préfecture de Xuân-Trường, appartenant à la Province de Nam-Định) et "Voie Long-Hưng", l'on a établit Quatre Armées (4 Quân) :
       - Armée Nội Thiên-Thuộc
       - Armée Thiên-Cương
       - Armée Chương-Thánh
       - Armée Củng-Thần

       Aux deux Voies : "Voie Hồng" (de nos jours Hải-Dương) et "Voie Khoái" (de nos jours Hưng-Yên) l'on a établit Deux Armées (2 Quân) :
       - Armée de l'Aile Gauche Tả Thánh-Đức
       - Armée de l'Aile Droite Thánh-Đức

       Aux deux Voies : "Voie Trường-Yên" (de nos jours Ninh-Bình) et "Voie Kiến-Xương" (de nos joursThái-Bình) l'on a établit Deux Armées (2 Quân) :
       - Armée Thánh-Đức
       - Armée Thần-Sách

       Le nombre d'hommes sélectionnés restants sont affectés à la "Garde Impériale" (Cấm-Vệ Quân) et divisés en 3 Rangs inclus dans la Brigade de la Marine "Trạo-Nhi Đội".

       Cet établissement du Statut Militaire du Ðại-Việt en l'An 1245 de l'Empereur Trần-Thái-Tông (1225-1258) précité fut perfectionné selon les expériences vécues militaires léguées par la Dynastie des .

       Et ce fut précisément grâce à l'acquisition d'une Force Armée vaillante et puissante tout en bénéficiant d'une union décidée unaniment de tout le peuple entier sur les terres du Đại-Việt (tdepuis le peuple Việt majoritaire (appelé peuple Kinh) jusqu'aux peuples des minorités ethniques) que l'illustre Généralissime Trần-Hưng-Đạo et les Officiers Militaires de la Dynastie des TRẦN - à la Bataille de Trận Đông-Bộ-Đầu - ont vaincu les 30.000 combattants Nguyên-Mông ainsi que près de 20.000 combattants Đại-Lý (Yunan) - au total près de 50.000 combattants envahisseurs - et mettant fin en 15 jours la 1ère Guerre entre Yuan-Mongol & Đại-Việt en l'An 1258.

 

Généralissime Trần-Hưng-Đạo 
(1228 (?) – 1300) 

 

 



Généralissime Trần-Hưng-Đạo 
(1228 (?) – 1300) 

(Crédit Photo : Musée de l'Arrmée de Hà-Nội)



Schéma de la 1ère Guerre entre les Mongols-Yuan et le Đại-Việt en l'An 1258.

(Crédit Photo : wikipedia.org - Lưu-Ly)



       Au mois de Février lunaire de l'année du Coq 1261, l'Empereur Trần-Thánh-Tông (1258-1578), trois ans après son accession au trône, fit recruter des militaires dans les diverses Voies (Lộ) : les hommes robustes sont sélectionnés pour être des Soldats, les restants sont affectés comme Employés Sắc-dịch dans les Sảnh, Viên, Cục et comme Bigades Tuyển-Phong dans les Voies Phủ, Huyện.

       Au mois d'Août lunaire de l'année du Coq 1267, l'Empereur Trần-Thánh-Tông (1258-1578) divisa l'Armée comme ci-après :
       - Chaque Armée "Quân" comprenant 30 Brigades Đô ;
       - Chaque Brigade Đô comprenant 80 Hommes sélectionnés parmi les gens appartenant à la famille impériale et sélectionna les hommes connaissant bien la Stratégie Militaire et les Arts Martiaux pour être Commandeurs.
       En outre, il exista l'Armée Tứ-Xương qui furent des Soldats de Garde des quatre portes de la citadelle, s'échangeant à tour de rôle.

       Les divers Registres de l'Armée "Ngạch Quân" sont divisés ainsi en :
       A - Armée des Proches du Roi "Thân-Quân" se composant :
             1. de Brigadiers des Ailes Saintes "Thánh-Dực Đô" comprenant des Officiers de l'Aile Sainte Gauche et des Officiers de l'Aile Sainte Droite ;
             2. de Brigadiers des Ailes Divines "Thần-Dực Đô" comprenant des Officiers de l'Aile Divine Gauche et des Officiers de l'Aile Divine Droite ;
             3. de Brigadiers des Ailes de Dragon Long-Dực Đô comprenant des Officiers de l'Aile de Dragon Gauche et des Officiers de l'Aile de Dragon Droite ;
             4. de Brigadiers des Ailes de Tigre Hổ-Dực Đô comprenant des Officiers de l'Aile de Tigre Gauche et des Officiers de l'Aile de Tigre Droite ;
             5. de Secrétaires de la Fonction Publique du Bureau de Phénix (Phụng-Nha Quan-Chức Lang) comprenant des Secrétaires de la Fonction Publique du Bureau de Phénix Gauche et de ceux du Bureau de Phénix Gauche.
       B - Armée Mobile "Du-Quân" se composant :
             1. de Brigadiers Thiết-Lâm Đô ;
             2. de Brigadiers Thiết-Hạm Đô ;
             3. de Brigadiers Hùng-Hổ Đô ;
             4. de Brigadiers Vũ-An Đô.
       C - Jeunes Serviteurs Aristocrates "Vương-Hầu Gia-Đồng" se composant :
             1. de Brigadiers Toàn-Hầu Đô ;
             2. de Brigadiers Dược-Đông Đô ;
             3. de Brigadiers Sơn-Liêu Đô, etc.

       La force militaire des TRẦN en temps de guerre posséda jusqu'à 200.000 soldats, mobilisés dans les différentes Voies Lộ dans les régions orientale et méridionale, quant aux régions de Thanh-Hóa et Nghệ-An il exista 100.000 soldats recrutés non utilisés.

       Les rangs de Généraux commandeurs des Armées et des Officiers devaient être des gens appartenant à la famille impériale des TRẦN, et connaissant parfaitement les Arts Martiaux et la Stratégie militaire. De surcroît, seuls les Princes pouvaient être promus à la fonction dignitaire de "Commandant de la Cavalerie Rapide - Phiếu Kỵ Tướng-Quân" (驃 騎 將 軍) qui fut le grade militaire de la Cavalerie le plus élevé.

       A la tête du Commandement fut le "Tiết-Chế" 節 制 (de nos jours : Chef d'Etat-Major), détenant tous les pouvoirs de mobilisation de toutes les Armées de Cavalerie, de l'Infanterie et de la Marine.

       Le perfectionnement de ce Statut Militaire du Ðại-Việt aux temps de l'Empereur Trần-Thánh-Tông (1258-1578) này s"appuyant sur les expériences vécues de la 1ère guerre entre les Mongols-Yuan et le Đại-Việt en l'An 1258 en synergie avec l'esprit de combattants de tout le peule des terres du Đại-Việt a permis aux Forces Armées du Đại-Việt sous le commandement de l'illustre Généralissime Trần-Hưng-Đạo de briser les campagnes militaires en tenaille et de vaicre les 500.000 combattants aguerris des Mongols-Yuan à Chương-Dương (Khoái-Chẩu, Hưng-Yên) et à Hàm-Tử (Thường-Tín, Hà-Nội)... faisant cesser, dans la gloire, en 4 mois environ (de fin Janvier à la fin Mai de l'An 1285 ) la 2ème cruelle guerre entre les Mongols-Yuan et le Đại-Việt en l'An 1285.


Schéma de la 2ème Guerre entre les Mongols-Yuan et le Đại-Việt en l'An 1285

(Crédit Photo : wikipedia.org - Lưu-Ly)

       

       Les Forces Armées de la Dynastie des Trần, nanties d'un Statut Militaire solide et de l'union nationale de tout le peuple Đại-Việt, ont de nouveau avec l'illustre Généralissime Trần-Hưng-Đạo et les officiers militaires de la Dynastie des TRẦN vaincu héroïiquement les 300.000 guerriers Mongols-Yuan dans la 3ème invasion du Đại-Việt, durant près de 4 Mois - de fin Décembre 1287 à la fin d'Avril 1288 - à travers les célèbres Batailles et de Chi-Lãng, et de Nội-Bằng, et de Vạn-Kiếp,,et de Phả-Lại et surtout la Bataille de Bạch-Đằng-Giang...

Schéma de la 3ème Guerre entre les Mongols-Yuan et le Đại-Việt
menée en fin de Décembre 1287 jusqu'en fin d'Avril 1289.

(Crédit Photo : wikipedia.org - Lưu-Ly)

 

Peinture de la Bataille Navale de Bạch-Đằng Giang en 1288

(Crédit Photo :: Viện Bảo-Tàng Quân-Đội)

 

       
Les célèbres faits d'armes du Đại-Việt sous la Dynastie des Trần, mettant en déroute les armées d'envahisseurs Mongols-Yuan au 13ème siècle, ont rententi jusqu'au pays du Soleil Levant qu'est le Japon bien 200 ans après... Et au 15ème siècle, la royauté Japonaise eut dépêché une délégation diplomatique au pays du Đại-Viiệt, en vue de demander audience auprès l'Empereur du Đại-Việt dans le but de présenter la lettre de créance et de soumettre au Đại-Việt le protectorat du Japon ainsi que de demander l'ouverture d'une voie de commerce maritime par le port estuaire de Hội-An. Ce Traité de Protectorat entre Đại-Việt et Japon a été conservé au Musée National de Saigon depuis lors jusqu'en l'an 1975.

Le Pont-Pagode (Chùa-Cầu) jeté sur le Fleuve Thu-Bồn à Hội-An,
construit par les Japonais au 16ème siècle.

(Crédit Photo :: zoomtravel.com;vn)

 

Bình-Định SA-LONG-CƯƠNG
Département d'Arts Martiaux Médiévaux
Võ Trận Đại-Việt

TRỊNH Quang Thắng

 

 

 

 

 

 

Bibliographie :


« Propos d'une Bibliothèque » ("Vân Ðài Loại-Ngữ") de Lê-Quí-Ðôn, 1773. 

« Abrégé de l’Histoire du Việt-Nam »("Việt-Nam Sử-Lược") de Trần-Trọng-Kim.  

« Livre Complet de l’Histoire des Việt » ("Việt-Sử Toàn-Thư") de Phạm-Văn-Sơn,.

 

      I – Le Statut Militaire Médiéval du Đại-Việt

      II – L'Equitation Militaire

      III – Les Chevaux de Guerre

      IV – Les Robes des Chevaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © 2004 - 2017 by ACFDV - Tous droits réservés.