DISCUSSION

 

 

VI.
LE CONCOURS MILITAIRE MÉDIÉVAL

 

 

 

 

 

 

       Le Concours Militaire pour promouvoir les Arts Martiaux des Champs de Bataille fut établi à l’époque médiévale, au XIème siècle, sous la Dynastie des LÝ (1009-1225) du Đại-Việt.

       Au XIIIème siècle, sous la dynastie des TRẦN (1225-1413), le Concours Militaire avait atteint sa pleine envergure et ses Règles avaient servi de modèle sous la Dynastie des LÊ Postérieurs (1428-1527 ; 1533-1599 ; 1600-1788), vainqueurs des MING et transmis jusqu’au XVIII siècle sous la Dynastie des Tây-Sơn (1778-1802), vainqueurs des QING.

       Sous la Dynastie des Nguyễn (1802-1945) le Concours Militaire tomba en décadence. (Cf. « Việt-Nam Us et Coutumes» - Việt-Nam Phong-Tục -  de Phan-Kế-Bính et « Anciennes Habitudes » - Nếp Cũ - de Toan Ánh).

       Au temps de la Dynastie des LÊ-Postérieurs, le Seigneur Trịnh-Giang (1729-1740) jugea que ces Règles du Concours Militaire des temps médiévaux commençaient toujours par les épreuves écrites sur les livres de Stratégies Militaires et de la Littérature avant les épreuves pratiques des Arts Martiaux, ce qui avait pu faire délaisser des candidats valeureux et capables de se battre. Aussi, le 29-12-1731, le Seigneur Trịnh-Giang réforma-t-il les Règles du Concours Militaire traditionnel établies depuis le XIIIe siècle.

       En ce temps-là, on établit des concours militaires tous les trois ans dans le Cycle Duodénal (12 ans) :

       - Les Concours du Recrutement Local (Sở-Cử 初 舉) organisés durant les années des Signes Astrologiques de la Souris, du Cheval, du Chat (du Lièvre, d'après l'Astrologie chinoise) et du Coq.

       - Les Concours du Grand Recrutement (Bác-Cử 博 舉) organisés durant les années des Signes Astrologiques du Dragon, du Chien, du Buffle et de la Chèvre.

 

 

Règles du Concours Militaire
du XIIIème au XVIIIème siècle

 

1 – Le Recrutement Local (Sở-Cử 初 舉) :

 

       Selon la «Suite de l'Histoire des LÊ - LÊ-Sử Tục-Biên», voici quel était le Règlement du Concours du Recrutement Local - "Sở cử" :

       Il y avait d'abord une interrogation générale sur les Classiques Militaires (Vũ-Kinh), puis Trois Epreuves successives de Technique de Combat. Les Lauréats en étaient appelés "Bacheliers Militaires" (Viên-Sinh), ou "Officiers Militaires" (Biền-Sinh) s'ils étaient fils ou petits-fils de Mandarins (Quan-Viên Tử-Tôn).

       Il y avait ensuite une Epreuve de Stratégie, dont les Lauréats étaient appelés "Licenciés Militaires" (Học-Sinh), ou "Officiers Militaires Confirmés" (Biền-Sinh Hợp-Thức) s'ils étaients fils ou petits-fils de Mandarins (Quan-Viên Tử-Tôn).

 

 

2 – Le Grand Recrutement (Bác-Cử 博 舉) :

 

       D’après le Livre Officiel XXXVII, in « L’Ancienne Historiographie d’Etat au Việt-Nam  - Texte et Commentaire du Miroir Complet de l'Histoire Việt  établi par Ordre Impérial (Khâm-Ðịnh Việt-Sử Thông-Giám Cương-Mục) », de l'Institut d’Histoire de la Nation (Quốc-Sử Quán) Edition 1856-1884, le Seigneur Trịnh-Giang redéfinit le 29-12-1731 les Règles, établies depuis le Moyen-Âge, pour le Concours du Grand Recrutement inhérent aux Arts Martiaux des Champs de Bataille, comme ci-après :

       - En première épreuve, on jugerait désormais le Tir à l’Arc et le maniement de la Vouge "Siêu-Đao" (超 刀) (Grand Couteau de Brèche pourvu d'un crochet dorsal) ;

       - En deuxième épreuve, on jugerait le maniement de la Vouge "Siêu-Đao" et de l’Epée, le Tir à l'Arc à Cheval et le Tir à l'Arc à Pied d'Armes avec déplacements ;

       - En troisième épreuve, on ferait composer les candidats par une question générale sur les Sept Classiques Militaires pour voir leur instruction, et par une question détaillée de stratégie pour voir leur capacité. Ces Sept Classiques Militaires « Vũ Kinh Thất-Thư » (武 經 七 書) sont :

       1. L'Art de la Guerre du Grand Duc Khương Tử-Nha (Jiang Zi-Ya Tai Kung Bing Fa - 姜子牙 大 公 兵 法) traitant des Six Manières de Combattre et des Trois Façons d’Employer les Combattants (Lục-Thao Tam-Lược - 六 弢 三 略), écrit sous la Dynastie des CHU (Zhou - 周) ;

       2. Le Traité des Requêtes de Hoàng-Thạch-Công (Huang-Shih-Kung Su Shu 黄 石 公 愬 書) en Trois Livres, écrit à « l'Epoque des Conflits Militaires entre les HÁN (Han 漢) et les SỞ (Chu 楚) - 楚 汉 战 争 時 代 » (206-202 Av. JC.) ;

       3. L'Art de la Guerre de Tôn-Tử (Sun-Zi Bing Fa - 孫 子 兵 法), en 13 Chapitres, écrit sous la Dynastie des NGÔ (Wu - 呉), à « l'Epoque des Printemps et Automnes - 春 秋 時 代 » (722-481 Av. JC) ;

       4. L'Art de la Guerre de Ngô-Khởi (Wu-Qi Bing Fa - 吳 起 兵 法), en 6 Chapitres, écrit sous la Dynastie des NGỤY (Wei - 魏) à « l'Epoque des Royaumes Combattants - 戰 國 時 代 » ( 481-221 Av. JC) ;

       5. L'Art de la Guerre de Tư-Mã Điền-Nhương-Thư (Ssu-Ma Tian-Rang-Ju Bing Fa - 司 马 田 勷 舒 兵 法) des TỀ (Qi - 齊), écrit à « l'Epoque des Printemps et Automnes - 春 秋 時 代 » (722-481 Av. JC.) ;

       6. L'Art de la Guerre de Uất-Liễu-Tử (Wei-Liao Tzeu Bing Fa) - disciple de "l’Etre Transcendant de la Vallée des Esprits" (Quỉ-Cốc Tiên-Sinh) - comprenant 24 Chapitres en Cinq Livres, écrit sous la Dynastie des HÁN (Han - 漢) (206 Av. JC. - 220 Ap. JC.) ;

       7. Les Entretiens de Lý-Vệ-Công (Li-Wei-Kung Wen-Dui - 李 衞 公 問 對), en Trois Livres écrits sous la Dynastie des ÐƯỜNG (Tang - 唐) (618-690 et 705-907).

       Les Lauréats qui se qualifiaient à ces trois épreuves étaient promus «Tạo-Sĩ - 造 士 » (Docteurs ès Arts Martiaux). Ceux qui étaient qualifiés seulement aux deux premières épreuves étaient promus «Tạo-Toát - 造 蕝 » (Docteurs ès Arts Martiaux de Second Rang).

 

 

3 – La Grande Sélection (Hoành-Tuyển 宏 選) :

 

       Etant donné qu’à ce Concours du Grand Recrutement, il y avait un quota de lauréats, et que des talents pouvaient donc être délaissés, on institua les Règles du Concours militaire de la Grande Sélection (Hoành-Tuyển), inspirées du Concours civil de la Grande Composition (Hoành-Từ), pour juger les Talents Martiaux.

       Les candidats reconnus capables étaient honorés et promus Mandarins Militaires ou Généralissimes.

       On a perdu les renseignements sur les règles du concours de la Grande Sélection (Hoành-Tuyển).

 

***


       D’après les « Notes des Choses Vues et Entendues » (Kiến Văn Tiểu-Lục) de Lê-Quí-Ðôn :

       . En la 5ème année de règne Bảo-Thái (1724) le concours du Grand Recrutement eut lieu à l'Etablissement de la Grande Gloire (Thịnh-Quang Sở) :

           - La première épreuve fut une interrogation sur le Sens de Dix Phrases des Sept Classiques Militaires « Vũ Kinh Thất-Thư » (武 經 七 書) ;

          - La deuxième épreuve comprit Deux Exercices de Technique Martiale : tout d'abord, manier la Pertuisane* "Đâu-Mâu" à cheval, puis se livrer au combat à la Vouge de Cavalerie « Siêu », au Sabre avec le Bouclier et manier l'Epée, le Couteau de Brèche. On se basa sur la valeur des affrontements d'après les réussites ou les échecs pour en déterminer les vainqueurs et les vaincus, après quoi, l'on majora ou diminua d'un degré à la suite d'un examen de bravoure.

           - La troisième épreuve fut une Dissertation sur la Méthode d'Entraînement des Troupes et sur la Tactique de Formation des Batailles Rangées pour combattre l'ennemi, garder les citadelles et les forteresses.

Remarques : *Pertuisane "Đâu-Mâu" - M. Lê-Quí-Đôn n'utilisait pas les termes "Đâu-Mâu" selon la désinence commune "d'une sorte de Casque des temps anciens, porté au combat" (Cf. Dictionnaire "Việt-Nam Tự-Điển" de "Ban Văn-Học, Hội Khai Trí Tiến Đức Khởi Thảo"), mais il désignait une sorte de Pertuisane "Mâu", appartenant à une arme d'hast spécifique du Đại-Việt.

       . En la 3ème année de règne Vĩnh Khánh thứ 3 (1731) les Règles du Concours Militaire furent redéfinies.

           - La première épreuve comprenait le Tir à l’Arc et le maniement de la Vouge "Siêu-Đao" (超 刀) (Grand Couteau de Brèche pourvu d'un crochet dorsal) avec trois niveaux pour chacun des deux exercices ;

           - En deuxième épreuve, on jugerait le maniement de la Vouge "Siêu-Đao" (超 刀) (Grand Couteau de Brèche pourvu d'un crochet dorsal), de l’Epée et de la Lance de Cavalerie à la suite de l’examen du Tir à l’Arc à cheval et du Tir à l'Arc à pied d’armes.

               Pour le Tir à l’Arc à cheval, on disposait trois cibles, distantes de Cent Pieds l’une de l’autre ; le candidat devait mettre son cheval au galop et tirer trois flèches : toucher deux cibles lui donnait la note excellente, une, la note inférieure. Pour le Tir à l’Arc à pied d'armes, c’était à peu près semblable.

               Il existait en tout Cinq Epreuves d'Examen (Năm Tao Thi) :
                      1) Epreuve d'Archerie ;
                      2) Epreuve du Maniement de la Vouge "Siêu-Đao" (超 刀), du Bouclier ;
                      3) Epreuve du Maniement de l’Epée, de la Lance de Cavalerie ;
                      4) Epreuve du Maniement de la Pertuisane à pied d'armes ;
                      5) Epreuve du Maniement de la Pertuisane à cheval.

       On nota la valeur d’après les réussites ou les échecs et on majora ou diminua d’un degré après un examen de bravoure : la règle est de frapper trois fois sur la tête avec une Masse d’Armes en bronze enveloppée de paille.  Les candidats qui ne sourcillaient ni bougeaient étaient qualifiés.

       - En troisième épreuve, on ferait composer les candidats par une Dissertation sur la Stratégie Militaire.

 

Comité des Maîtres d'Arts Martiaux
VÕ-TRẬN-ĐẠI-VIỆT
Bình-Định Sa-Long-Cương
FRANCE

TRỊNH Quang Thắng.

 



 

 


Bibliographie

- « Ancienne Historiographie d'Etat au Việt-Nam - Texte et Commentaire du Miroir Complet de l'Histoire Việt  établi par Ordre Impérial (Khâm-Ðịnh Việt-Sử Thông-Giám Cương-Mục) » Institut d’Histoire de la Nation (Quốc-Sử Quán) - sous la Dynastie des Nguyễn - "Livre Officiel 36" et "Livre Officiel 37", Ed. 1856-1884. (Cf. Traduction et Notes explicatives par Philippe LANGLET de l'Ecole Française d’Extrême-Orient).

- « Notes des Choses Vues et Entendues (Kiến Văn Tiểu Lục) » de Lê Quí Ðôn, 1779.

- « Us et Coutumes du Việt-Nam (Việt-Nam Phong-Tục) » de Phan Kế Bính, 1915.

- « Anciennes Habitudes (Nếp Cũ) » de Toan-Ánh, 1964.

 

 

 

Retour à la Page HISTORIQUE
Le Département Võ-Trận Đại-Việt 

Retour à la Page TOURNOI MEDIEVAL
Les Six Epreuves

 

 

 

Copyright © 2004 - 2017 by ACFDV - Tous droits réservés.